Printer Image

Sean Zeigler de Other Life Cycles crée la fantastique "Supermotoscramblerstein"

Vue de côté de la Honda Silver Wing customisée de Sean Zeigler

La Honda Silver Wing customisée de Sean Zeigler remet en question les idées reçues sur la construction de motos (photo : Brad Holt)

Un donateur improbable

Un proverbe du 16ème siècle affirme “qu’on ne peut pas faire une bourse de soie à partir de l'oreille d'une truie”. De toute évidence, l'idée est que quelque chose de laid ne peut pas être transformé en quelque chose de beau, même avec des mains habiles. Eh bien, l’adage n'a jamais rencontré une force créative comme Other Life Cycles.

La fascinante "Supermotoscramblerstein" construite par la société texane de motos customisée est une preuve vivante que de grandes choses avoir des débuts très humbles. En fait, un autre proverbe vient à l'esprit: "L'ensemble est plus grand que la somme de ses parties". Aristote serait impressionné par la construction de ce qui a commencé comme une Honda modeste et même familiale au début des années 1980.

Certes, le nom est un peu bizarre, mais comme l’explique Sean Zeigler de Other Life Cycles, Supermotoscramblerstein est un nom qui reflète l’unité amalgamée qui se dégage de la moto.

Vue avant de côté de la Honda Silver Wing customisée de Sean Zeigler

Simplicité et propreté : les éléments constitutifs du projet Supermotoscramblerstein (photo : Brad Holt)

“Le “supermoto” vient de la fourche avant et des roues avant et arrière de 43 cm”, a déclaré Zeigler. “Scrambler” vient de la conception de base de l'échappement et des pneus de sport doubles. "Stein" vient des parties a priori incompatibles qui sont toutes faites pour travailler en harmonie. Le résultat est un mélange des genres détonnants et 100% fun.”

La Supermotoscramblerstein est, à la base, une Honda GL500 Silver Wing 1981. Le petit frère de la Golden Wing reçu de nombreuses appelations au cours des années, mais rarement pour louer sa beauté. Le mini-tourer d’un demi-litre est propulsé par un moteur double et refroidi à l'eau, légèrement propulsé, qui intriguait Zeigler. Il explique que le moteur "répond très bien aux coups de pieds au derrière avec quelques modifications simples".

Le moteur de la Silver Wing plaisait donc à Zeigler, mais ce n'était pas le cas du reste de la Honda – surtout quand elle était dévêtue.

"Lorsqu’on dénude la moto au-delà du plastique et de la garniture, elle peut sembler bizarre, même un peu déséquilibré" explique-t-il . "Comme je l'ai dit, je me demande quelque peu ce qui m'a donné envie de partir de cette base. Tout ce que je peux dire, c'est que j'aime les défis..."

Améliorations du moteur
La Honda Silver Wing customisée de Sean Zeigler avec des filtres K&N

Les filtres à réservoir K&N donne vie au 500cc (photo : Brad Holt)

Commençons par ce moteur de 500cc qui sert de pièce maîtresse à l’ensemble. Zeigler a laissé les parties internes du moteur. Il l'a nettoyé, l'a repeint et a polié les couvercles de soupape. Il a réaménagé les badges du moteur et ajouté des détails esthétiques pour compléter ce qu'il appelle le look "utilitaire" du moteur.

Zeigler a concentré ses efforts de modification des performances sur l'entrée et l'échappement du moteur Silver Wing. Il a remplacé les carburateurs CV de base avec un ensemble de carburateurs Mikuni VM34 à glissière ronde. Il a également nettoyé le chemin d’entrée.

"J'ai installé un ensemble de collecteurs d'entrée en aluminium légèrement portés et polis qui alimentent plus directement les cylindres en air et en carburant. Tout est plafonné avec les filtres à réservoir de nos amis de K&N".

Après avoir permis au moteur GL de respirer plus librement, Zeigler a focalisé son attention sur la partie échappement.

"Avec le côté de l'alimentation en carburant du moteur gonflé un peu, j'ai laissé tomber la parodie de système d’échappement "H-Box" 2 sur 2 et et construit un système d'échappement plus court en acier inoxydable 2 sur 2 avec des pointes de 20 cm de Cone Engineering. Étant donné que ces tuyaux étaient repliés près du châssis et du moteur, j'ai fabriqué des écrans thermiques en aluminium qui rappellent les vieux tuyaux de la Honda CL".

Vue d'ensemble de la Honda Silver Wing customisée de Sean Zeigler

Des éléments de Flat track et de supermoto se mêlent élégamment dans la Silver Wing (photo : Brad Holt)

Magie de la suspension

Les fourches avant que Zeigler a choisi pour sa construction proviennent d'une Suzuki DRZ. Elles ont été raccourcies de 13 cm, et des ressorts et valves Racetech ont été installés pour rendre les parties internes plus performantes. Il a conservé le rotor de style supermoto de la DRZ et l'étrier de frein à double piston. Enfin, il a attaché une jante en aluminium 2,75 x 17 en aluminium aux rayons de la centrale DRZ de Buchanan.

Le cadre a posé un problème lorsque Zeigler a déplacé son attention vers l'arrière de la moto.

"À l'arrière de la moto, j'ai essayé de retravailler le cadre pour aider à éliminer le problème de la position de ce cadre. A mes yeux la Honda Silver Wing de base a l’arrière un peu lourd. J'ai relevé la partie arrière du cadre de 10 degrés et fabriqué un nouveau sous-châssis pour aider la moto à mieux se tenir. J'ai également abaissé les montants du réservoir de gaz pour aplatir la ligne qui court de l'avant à l'arrièr le long du réservoir, du siège et du tuyau d’échappement.

"La suspension arrière a également été améliorée à l'aide du choc arrière d'un CBR990RR qui confère à la suspension 10 mm supplémentaires de longueur à l’amortisseur. Cela se traduit par une augmentation de 1,5 pouces de la hauteur du tuyau. J'ai fabriqué une monture pour le réservoir externe sur cet amortisseur qui se replie derrière le moteur et devant l’amortisseur arrière. Enfin, j'ai installé un nouveau ressort Racetech sur l’amortisseur arrière."

Vue arrière de la Honda Silver Wing customisée de Sean Zeigler

The Supermotoscramblerstein, un style élégant et affûté (photo Brad Holt)

Dernières coutures de la bourse de soie

Zeigler a fabriqué des écussons métalliques CNC personnalisés pour aller sur le réservoir et a construit un couvercle de batterie arrière en aluminium personnalisé. Il a équipé l’avant d’une plaque signalétique pour aller avec le phare personnalisé en aluminium de 18 cm. Le vélo a été complètement câblé et complété à l’aide d’un éclairage LED. Il a ensuite porté son attention sur les revêtements qui complètent la transformation.

"Toutes les boîtes ont été peintes en utilisant une combinaison d’orange et de rouge pomme de House of Kolor pour la couleur de base" explique Zeigler. "Les boîtes ont ensuite été embellies avec des feuilles d'or blanc appliquées à la main et des rayures orange brûlées et des dessins conçus par mon ami Sean Starr de Starr Studios".


RECHERCHE DE PRODUITS K&N     OÙ ACHETER DES PRODUITS K&N


K&N Blog Home